La grenade

La grenade dans Liens grenade1-150x100Octobre 2015

Apres une jolie récolte cette année de grenades, on attend déjà avec impatience 2016. Les grenadiers vont se fortifier, ils sont magnifiques cette année.

20150924_090635 20150924_090017 20150911_110253 20150928_104940

 

grenade1-150x100 dans LiensNovembre 2014

10177530_902330843125286_5806943354166143427_n

On a eu le plaisir cette année de goûter plusieurs de nos grenades, elles ont ravies nos papilles….des recettes vont venir aussi car comme pour le safran les idées fusent….

 

grenade1-150x100Janvier 2014

Après une année 2013 sous le signe du renforcement des arbres (racine et bois), nous voici au démarrage d’un nouveau cycle. C’est l’heure de la mise en place des amendements organiques (pas de chimique!) qui sera suivi d’une taille sommaire. On passe la journée dans les vergers, c’est bon!

 

grenade1-150x100Le 18 février 2013

Le débourrement commence sur la plupart des grenadiers plantés en 2012, on a hâte de voir l’explosion des jeunes pousses. La pluie manque toujours autant et on ne sait quand le canal sera remis en eau. Cette nuit est tombée 2 mm d’eau de pluie.   

 

grenade1-150x100Le 30 janvier 2013

Plantation des arbres s’est clôturée : le 29 janvier fin de matinée, avec un grand soleil….Merci à Manu et Isabelle, Laurent, Cyrill et Samira, Jean-claude….Place à l’irrigation, le gouttes à gouttes…qui va être tiré sur plusieurs km.

 

grenade1-150x10018 janvier 2013

On parle de nous dans l’Indépendant….

A ce jour 100 figuiers plantés et 120 grenadiers, 50 ce jour…

 

 

grenade1-150x1004 janvier 2013

Le jalonnage étant terminé, il faut faire les trous à la mini pelle….le 7 janvier nos arbres arrivent….

p1030519-300x225                   p1030531-300x225

grenade1-150x10008 décembre 2012

Les arbres ont perdu leurs feuille. Démarrage du repose végétatif.

Il est temps de lancer la nouvelle et dernière plantation de grenadiers. En effet, 400 nouveaux grenadiers (et 100 figuiers) arrivent première quinzaine de janvier. Don, on va repartir pour le jalonnage, le décompactage des sols, les 500 trous à la mini-pelle…. et bien sûr la plantation, arbre par arbre! mais aussi la mise en place du réseau d’irrigation… et les clôtures anti-sangliers.

grenade1-150x10022 aout 2012

Avec le gyrobroyeur, les grenadiers sont enfin débarrassés des herbes hautes….

P8220369-150x112                  P8220372-150x112

 

 

grenade1-150x10008 juin 2012

Contre toute attente, certains arbres ont décidé de nous gratifier de fleurs dès cette année… Cool!

2012-06-08-17.10.18-112x150

 

grenade1-150x10023 mai 2012

Le système d’irrigation par goutte à goutte est mis en service, avec le système de pompage. Les arbres n’auront plus soif!

 

grenade1-150x10015 mai 2012

Les terres sont finies d’être égalisées, et les arbres ont bien repris.

2012-04-27-16.26.28-150x112  2012-05-15-12.19.39-112x150

 

grenade1-150x100Le 22 avril 2012

Les arbres sont maintenant bientôt tous reveillés. 

Le nivelage des terres est en cours, pour éliminer les arêtes créées par le décompactage.

 

grenade1-150x10016 avril 2012

De belles petites feuilles vertes et rougeâtres, font leur apparition sur 90 % des grenadiers plantés….Quelques arbres ont encore un peu de mal à démarrer….

 

grenade1-150x10026 mars 2012

Le réveil est bien là. Près de 50% des arbres sont en débourrement. la pluie des derniers jours a bien aidé. On va donc laisser ce petit monde se réveiller tranquillement pour se concentrer sur l’oliveraie.

Le réseau d’irrigation (fournisseur : SOCATIR à Canohès) est bientôt terminé : 2600m de tuyaux posés et raccordés. Restent environ 200 goutteurs à poser, et bien sûr la pompe et sa panoplie.

 

grenade1-150x100Le 18 mars 2012

Les bourgeons frémissent. Le débourrement est bien là. Des pointes rouge vif se forment à l’extrémité des bourgeons

 

grenade1-150x100Le 15 mars 2012

 On regarde les grenadiers… rien faire! En attendant on les arrose. J’ai commencé la mise en place du système d’irrigation sur les parcelles plantées : 2600m de réseau, une cuve maçonnée enterrée. 

Les sangliers sont venus visiter le verger. Pas de dégâts sérieux. Juste un arbre presque déterré. On va surveiller cela de prêt avec Douchka! 

 

grenade1-150x100Le 1 mars 2012

Les grenadiers étant en racines nues, nous les trempons dans le pralin (argile, eau, bouse décomposée), afin de protéger les racines. Ils sont ensuite placés dans leur trou qui contient aussi un mélange de terre et de bouse compostée. Une fois les racines recouvertes de terre nous tassons délicatement celle-ci afin de mettre en contact la terre avec les racines. Encore de la terre, un arrosoir, de la terre, un arrosoir, de la terre….et le tour est joué : Le grenadier est planté.

 

grenade1-150x100le 28 février 2012

Plantation finie….nos 430 grenadiers ont tous les pieds sous terre…depuis hier…..Prochaine vague de plantation en novembre 2012. Nos arbres proviennent de la Pépiniere du Bosc (Remi Colicci et Virgine Martel) - Le Bosc de Sygnabels – Route de Lodève – 34700 Saint-Privat – tél. 06.61.65.34.20 – pepinieredubosc@hotmail.fr
Arbres fruitiers anciens et rares (Kaki, asiminier, fejoas, goyavier, caroubier, avocatier, pistachier), olivier, figuier, agrumes.

P2251484-gregre2-150x112

 

Le 25 février 2012

Bon, et bien, ca y est! la première tranche de plantation va être bouclée. Il reste quelques arbres à planter. Tout le vallon est couvert. Plus de 400 grenadiers couvrent les parcelles. Un vraie petite forêt. Les oliviers vont bientôt prendre la relève, et le réseau d’irrigation aussi. 

Bravo, merci, un immense merci à toute l’épuipe de mercenaires isérois, Thierry, Véronique, Franck, Paulina, Eric, qui n’ont ménagé ni leur fatigue, ni leur coût de fourchette… les Bib de vin s’en souviendront! Vous êtes de vrais héros des temps modernes! 

On ferra bientôt un article spécial « première campagne de plantation au Domaine Casanove », avec pleins pleins de photos.

grenade1-150x100Le 22 février 2012

Ca avance sérieux! on est à 220 grenadiers plantés. Merci à toute la troupe d’isérois…. demain pleins de photos! Ou peut-être après-demain, ou un autre jour; enfin, bientôt!

grenade1-150x100Le 21 février 2012

A ce jour 170 grenadiers plantés, dont 50 aujourd’hui. Le soleil et les 14 degrés en journée, facilite le travail…..

 

grenade1-150x10017 février 2012

On en est à 72 grenadiers plantés.

grenade1-150x100Le 13 février 2012
30 grenadiers plantés, deux jours sans pouvoir planter, la terre était trop gelée. Plus que 400 à mettre en terre.

grenade1-150x100Le 10 février 2012

Les grenadiers sont arrivés! les plantations ont démarrées, la température étant repassée au-dessus de 0°C.

2012-02-10-15.57.171-150x112  2012-02-10-09.36.43-112x150 (le premier grenadier est planté, plus que 429…)

grenade1-150x100Le 03 février 2012

 Trop froid ce matin (-2°C + tramontane) pour sortir travailler dehors ce matin.

Hier, j’ai bien avancé la constitution des éléments nécessaires à la plantations : mise en eau de rameaux de saules et des bourgeons de ronce (je vais récupérer cette eau pour la rajouter au pralin car elle contiendra des activateurs naturels de croissance racinaire tels que l’acide salicylique et l’auxine, hormone végétale de croissance ). J’ai aussi commencé à faire la réserve de terreau (issu de la décomposition de fumier) qui sera intégré à chaque fosse de plantation. 

Mais pour l’instant, je reste près du poële! On verra cet après midi….

 

grenade1-150x100Le 31 janvier

La préparation des terres pour les plantation est bouclée. Toutes les fosses de plantation (430) ont été terminées ce soir à l’aide d’une minipelle de 2.8 tonnes.

J’en ai profité pour réaliser des tranchées pour d’une part empêcher des écoulements de pluies qui touchaient la safranière, et d’autre part pour canaliser l’eau qui s’écoule d’une vanne du canal et qui rendait boueux une partie du terrain.

 

grenade1-150x100Le 27 janvier

Le jalonnage est aussi bouclé pour la première tranche de plantation de grenadiers. 430 piquets de roseaux couvrent le terrain; Les oiseaux sont heureux! autant de perchoirs pour eux. Mais pas pour très longtemps, car lundi, un trou remplacera chaque jalon (je vous rassure, je loue une minipelle! je suis fou, mais quand même pas au point de vouloir faire 430 trous à la pelle…)

2012-01-24-14.55.21-150x112   2012-01-24-14.55.05-150x112

 

grenade1-150x100Le 23 janvier

 Les parcelles sont libérées et prêtes. Tous les branchages résultant du défrichage ont été évacués ou brûlés.

La pose des jalons a démarré cet après-midi. Une centaine a été posée. Demain on continue. Je vais aussi travailler sur la constitution du pralin qui servira à enduire les racines des arbres. Recette maison, utilisant les plantes sauvages comme activateur.

 

grenade1-150x100Le 20 janvier

La première phase de plantation approche. Les arbres sont réservés et arriveront dans le courant du mois de février. En attendant, les parcelles sont en cours de préparation sur 1.5Ha : défrichage, abattage d’arbres gênants, et surtout décompactage des sols. Cette opération est réalisée par un ripper (outil tracté comportant 3 griffes verticales décompactant jusqu’à 80cm de profondeur). Cette opération fracture les sols en profondeur, ce qui permet d’aérer les sols, et de faciliter le développement racinaire des arbres, sans avoir à retourner les terres de surface (la plus grande partie des organismes nécessaire à la vie des sols se trouvant en surface).

2012-01-18-17.12.44-150x112  2012-01-18-17.12.17-150x112  2012-01-18-17.11.48-150x112  2012-01-18-17.21.31-150x112

 

grenade1-150x100Le 2 janvier 2012

Notre choix s’est porté sur le grenadier  Mollar de Elche. Il résiste bien à des températures basses, -12 degré, sa qualité gustative est bonne et avec peu de grains. Notre fournisseur sûrement la Pépinière du Bosc dans l’Hérault, Saint Privas.

 

 

Historique – origine

 

  • grenade

    grenade de provence
    Cliché E.Arbez

    Le grenadier serait originaire du nord de l’inde, à l’époque de l’égypte ancienne, il avait déja atteint les rives de la méditerranée

  • En France on commence à le cultiver en provence à l’époque de Louis XIV
  • Le grenadier peut vivre pendant deux cents ans.

 

 

Sols – expositions – climat

 

  • Il aime bien les expositions ensoleillées et protégées, peut pousser sur des terrains calcaires et supporter la sécheresse et les sols salins une fois qu’il est installé.
  • Pour le grenadier les meilleurs sols sont argilo-limoneux avec irrigation (bord des courts d’eau)
  • Il resiste à la sécheresse mais cela compromet sa croissance et la fructification
  • A besoin d’un peu de froid en hiver pour fleurir
  • Il résiste au froid jusqu’à -15°C, pour des situations protégées et pour les variétés les plus resistantes et a besoin de beaucoup de chaleur pour fructifier.
  • En cas de gel severe, la souche etant plus résistante, rabattre les rameaux gelés.
  • Fertilisation : surveiller le fer et le manganese

Fleur – Feuille

  • Son feuillage vert luisant en été, devient doré et très lumineux en automne.
  • Les fleurs males (forme de cloche) et hermaphrodites (forme de vase) sont présentes sur le même arbre, les grenadiers sont autofertiles
  • La fructification est (bien) amélioré par une pollinisation croisée
  • Ses fleurs (décoratives) ont des pétales froissés de couleur orange.

Fruit

  • 2 groupe de grenades : à pépins doux pour une consommation en frais, grenades acides pour l’industrie de la transformation
  • Pour produire de gros fruits, il vaut mieux l’arroser copieusement
  • Quand les fruits sont à maturité leurs écorces commencent à rougir et éclatent.
  • L’irrigation peut diminuer l’éclatement des fruits.
  • Il faut les conserver quelques semaines avant de les consommer
  • On obtient entre 30 à 50 ml de jus pour 100 gr de graines

Taille du grenadier

  • Eliminer les rejets au pied de l’arbre si vous ne voulez pas un port buissonneux.
  • Il n’est pas obligatoire de tailler l’arbre pour obtenir une fructification. un eclaircissage du bois mort ou des branches qui se chvauche suffit.
  • La fructification se fait sur les branches extérieurs des années précedentes.

Maladie

  • Puceron sur jeune pousse

Multiplication 

  • Par semis apres une stratification de quelques semaines (conservation au froid (2 à 4°C) pour levée la dormance des graines).
  • Facilement par bouturage à la fin de l’été (prendre des baguettes aoutés de 30cm de longueur, les enfoncées des 2/3 de leur hauteur dans un sol preparé).
  • Par prelevement des rejets du pied.

 

grenade

Publié avec l’aimable autorisation de l’artiste, Françoise Piquet-Vadon

Utilisation :

 

 

 

  • En fruit de table
  • Autrefois pour faire du sirop de grenadine on utilisait des variétés de grenade à fruits acides comme « acide de Pétras », aujourdhui c’est un assemblage de jus de fruits rouges, de vanille et d’acide citrique
  • Recette du sirop de grenadine : coupez les grenades et recuperez les grains, les pressez pour en extraire le jus, attention de ne pas laissez des débris de peau blanche qui donnera un goût amère à votre préparation, filtrer, ajouter du sucre à votre convenance (certain vont jusqu’a 2/3 du poids du jus) et faire cuire (de nappé(101°c) à perlé(104°c) suivant les recettes) , rectifier l’acidité avec du jus de citron si besoin.
  • Utilisation de l’écorce en tant que plante tinctoriale pour teindre les tissus (laine et soie) ou le cuir.

 

 

 

 Exigences édapho-climatiques et élément de biologie florale

Le grenadier est une espèce connue pour sa tolérance au calcaire et à la salinité. Sa tolérance à la sécheresse est relative et se fait au détriment de sa croissance végétative et de sa fructification. Les meilleurs résultats d’installation de plantations sont obtenus en sols d’alluvions profond avec des disponibilités satisfaisantes en eau (bords des courants d’eau). Les sols argilo-limoneux irrigués conviennent aussi à la culture du grenadier.

Cette espèce peut supporter des extrêmes de températures allant de -10 et +40°C.

Le grenadier exige une petite dose de froid en période hivernale pour son évocation florale mais il craint les conditions généralement froides des hautes altitudes.

Sur le plan de la biologie florale, le grenadier est une espèce monoïque qui développe, sur le même arbre, des fleurs hermaphrodites fertiles en forme de « vase », et des fleurs mâles stériles avec un style très court et des ovaires atrophiés (en forme de cloche).

La dominance revient généralement aux fleurs mâles avec un taux de 60 à 70 %. Les variétés de grenadier sont autofertiles mais peuvent être également inter-pollinisées, avec cependant une dominance de la pollinisation libre. La première vague de floraison donne le meilleur taux de nouaison (90 %) avec des fruits de bonne qualité et qui sont moins susceptibles à l’éclatement.

 

Données extraites de http://www.pommiers.com/grenadier/grenade.htm


 

5 Réponses à “La grenade”

  1. Shanon Bedson dit :

    Merci beaucoup pour ce post,
    Beau blog !
    http://telecharger-newsgroups.blogspot.com/

  2. François dit :

    Bonjour les Travailleurs de la terre,

    Pensifs dans le froid de Février
    Trois cent cinquante huit grenadiers,
    Surpris d’être tremblants,
    Sous les bourrasques de vent,
    La glace à leurs racines gelées
    Attendent qu’on vienne les planter.

    Bon courage Olivier et Estelle

  3. Michelle Beune dit :

    C’est pas le tout d’annoncer des photos, je voudrai vérifier comment les isérois travaillent!
    Très grosses bises à tous les travailleurs et les travailleuses ( on dirait Arlette Laguillier!)et éventuellement à ceux qui se promènent…si ça existe!

  4. michelle dit :

    Un grand bravo à vous tous, à tous ces grands travailleurs pleins de courage et d’ardeur

  5. Pépée et François dit :

    Bonjour Travailleuses et Travailleurs,

    Nos félicitations pour cet ouvrage accompli.

    Sur la photo vos mines réjouies et épanouies nous prouvent à l’évidence que le travail c’est la santé.

    Maintenant il ne vous reste plus qu’à attendre quelques temps (des mois et des années) pour goûter les fruits de vos efforts, qui n’en doutons pas devraient être délicieux.

    Encore bravo mais reposez vous un peu avant la prochaine campagne de plantation.

    Bises et amitiès à toutes et à tous.

Laisser un commentaire

 

Maud in Mumbai ! |
LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fermé
| You're on my official's WEB...
| air du temps